FRENCH PRESIDENTIAL ELECTIONS

 

In the news over the past few months, or more recently in Australia, you have certainly noticed the importance that politics generates for French people, and with good reason…

2016 and 2017 have been full of rebounds in politics especially with the Presidential elections but also due to the multiple terrorist attacks that have impacted the hearts of French people even on the other side of the planet.

So a few of my Australian friends started to ask questions about French politics. Before getting to the heart of the matter, I want to make a point about the fact that I haven’t studied politics, I’m just interested even sometimes passionate about the topic, curious and most of all realising with age how important it is for me to feel invested in politics, in my professional life or in my personal life, to fight for what I believe to be fair and for my convictions. Also, I’m not a journalist, just a woman who loves words and shares her doubts, her certainties, her fears. For a long time I wanted to be a journalist but decided finally to turn to communication and advertising. In a nutshell, all this to tell you that I’m not the right one to give you a judicious and in-depth political analysis however I’m glad to share and highlight the main points of these elections for you.

 

As a child, I remember François Mitterand. I was only 3 years old when he was elected and it was only when I was 17 that a new President was elected. Indeed, at this time, the French President was elected for 7 years and Mitterand was elected twice. When you are a child, it seems like an eternity. Imagine a President for 14 years. Since then a lot of time has passed and things have changed, from a 7 year term we changed to 5 years (voted in 2000 and applied in 2002) and in the meantime of course there have been many changes: names of parties, political leaders, and for me at 18, the majority that gave me the right to vote.

 

The history of France spans of hundreds of years so obviously I’m going to skip the time of Carolingians, Merovingiens and others to right up nowadays, the 5th Republic.

The Vème République started in 1958 with a new Constitution and the first President of this Republic Charles de Gaulle, who was a general who had been called in the middle of the Algerian crisis. The new constitution has some key principles, including the respect of universal suffrage (a right to vote for all citizens), the separation of powers and the Government’s responsibility before the Parliament.

Ok but what is the Parliament? Sorry but I believe that I have to highlight this point too. So quickly, the Parliament formed by deputies who represent the citizens, they vote the laws and control the government (formed by ministers). Obviously, you can understand, it’s an important role. This Parliament consists of two chambers:

  • the National Assembly elected by the citizens and able to vote the laws
  • the Senate at Luxembourg Palace, indirectly elected and which examines the draft legislation and controls the government.

 

Well are you following up to now? So to briefly recap, we have:

  • a Republic and a Constitution,
  • a President elected by universal suffrage,
  • a Prime Minister nominated by the President of the Republic who will lead the ministers,
  • and a Parliament for the laws.

Personally, I think it’s a thoughtful structure, the fact is that it seems to be working because we are up to our 7th President (François Hollande) and we are preparing to vote for the 8th President of the Republic.

 

But then why are these elections undoubtedly the most important of our time?

The geo-political changes in the world, the economy, the disappointment that politicians have created and unfortunately the multiple terrorist attacks have been a few factors which have economically and emotionally affected France which is looking for renewed politics and some hope. Like a lot of French people often tired of deaf politics or politicians, these elections touch me more than ever. 

It was therefore the 23rd of April that French people have been called to vote during le premier tour (the first round). The citizens actually vote twice. The first round introduced 11 candidates and only the two favourites, the ones obtaining the majority of votes, were retained for the second round to be held on May 7.

 

However, it is a historical moment for France and I have to say that it is also sad for a lot of people in terms of the results, France rejected two leading parties, the right and the left to choose as the winners of the first round the right extremist party on the one hand, The Front National with Marine Le Pen and Emmanuel Macron who is not claiming to be a left or right wing party, on the other.

A little story: left and right parties were born during the French Revolution. To keep the story short, right is attached to traditional values whereas left is open to changes, both sharing the values of liberty, justice, equality and tolerance.

 

Today, from the other side of the planet, I am watching as France changes and obviously, I know it is my duty as French citizen to vote. France is a democracy, a political regime for the citizens and by the citizens, specifically translated by our Liberté, Egalité, Fraternité motto. The first democracy was born in the Antiquity, the term democracy meaning “demôs” - people and “kratos” – power, so the power of the people.

I remember learning these values at school, growing up in a country that gave me the opportunity to have an education that taught me to think (with the legacy of the philosophers), to reason, to have freedom of expression, to respect differences and to be tolerant. Today at 38 years old, I will remember all these values when I vote on May 7, an election that I hope will make me proud of France and not ashamed, a vote that will unite French people and won’t divide them, a vote of love and solidarity.

Most of all, I want to honour this right to vote that was authorised in 1944 in France for women (1902 in Australia) because I know that somewhere on this planet, a woman like me, of the same age, does not have the same chance to vote and express herself openly.

SO ON SUNDAY, I WILL VOTE!

 

Thank you NHM Translation for helping me with the translation

 

Vous avez certainement noté dans l’actualité depuis plusieurs mois l’importance que suscite la politique chez les Français et pour cause…

Les années 2016 et 2017 ont été riches en rebondissements dans la classe politique française tout particulièrement en vue des élections présidentielles mais aussi suite à des attaques terroristes qui ont affecté le coeur des Français même à l’autre bout de la planète.

Beaucoup d’amis australiens m’ont alors posé de nombreuses questions sur la politique française, comment se passaient les élections par exemple. Avant de rentrer dans le vif du sujet je tiens à préciser que je n’ai pas étudié la politique, je suis juste une citoyenne intéressée voire parfois passionnée par le sujet, curieuse et surtout réalisant avec l’âge à quel point il est important pour moi de m’investir en politique, dans ma vie professionnelle ou dans ma vie personnelle pour ce que je crois, pour mes convictions et ce que je pense juste. C’est vrai je ne suis pas une journaliste juste une blogger, une femme qui aime les mots et qui aime le partage, ses doutes, ses certitudes, ses peurs. J’ai longtemps voulu être journaliste et je me suis résolue à étudier la communication et la publicité bref… tout cela pour vous dire que je ne suis pas en mesure d’avoir une analyse approfondie de la politique mais que je suis heureuse de pouvoir ou du moins  essayer de vous éclairer sur le déroulement des élections.

Enfant je me rappelle de François Mitterand, je n’avais alors que 3 ans quand il fut élu et c’est à l’âge de 17 ans qu’on changea de Président. En effet à cette époque le Président était élu pour 7 ans et Mitterand fut élu deux fois. Quand on est jeune on a l’impression que c’est une éternité, imaginez-vous un Président depuis 14 ans. Depuis de l’eau a coulé sous les ponts et cela a quelque peu changé, de 7 ans on est passé à 5 ans (voté en 2000 appliqué en 2002) avec entre-temps bien sûr de nombreux changements : changements de noms de partis, de leaders politiques, et pour ma part la majorité à 18 ans qui me donne le droit de voter.

L’histoire de la France s’étale sur des siècles donc bien évidemment je vais vous passer l’époque ces Carolingiens, des Mérovingiens et autres pour arriver à nos jours, période de Vème République. 

La Vème République démarra en 1958 avec une nouvelle Constitution et le premier Président de cette République Charles de Gaulle, un général qui fut appelé au milieu de la crise algérienne. Cette nouvelle Constitution a des principes clé dont le respect du suffrage universel (un droit de vote accordé à tous les citoyens), une séparation des pouvoirs et la responsabilité du gouvernement devant le Parlement. 

Alors c’est quoi le Parlement ? Désolée mais je crois que j’ai besoin de vous éclairer là-dessus en version courte. Donc le Parlement représente les citoyens par des députés, vote les lois et contrôle le gouvernement (composé de ministres). Evidemment, vous l’aurez compris, son rôle est très important. Ce Parlement est constitué de deux chambres :

  • l’Assemblée Nationale élue par les citoyens qui vote les lois et
  • le Sénat au Palais du Luxembourg élu indirectement qui examine les projets de loi et contrôle le gouvernement.

Bon vous me suivez ? Alors je récapitule, en gros on a :

  • une République et sa Constitution, 
  • un Président élu au suffrage universel
  • un Premier Ministre nommé par le Président, et qui dirigera les ministres, 
  • et un Parlement pour les lois. 

Personnellement, je trouve cela plutôt bien ficelé. Et cela semble bien marcher car nous en sommes à notre septième Président (François Hollande) et nous nous apprêtons à voter pour le huitième Président.

Mais alors pourquoi ces élections sont certainement les plus importantes de notre temps ?

Les changements géo-politiques dans le monde, l’économie, la déception que suscite nos politiciens et malheureusement les attaques terroristes à plusieurs reprises ont été des facteurs qui ont touché économiquement et émotionnellement la France en proie d’un renouveau, d’un relent d’espoir. Et comme de nombreux français, fatiguée parfois par une politique de sourd, ces élections me touchent plus que jamais.

C’est donc le 23 avril que les Français ont été appelé à voter pour le premier tour. Oui car autre petit détail, les citoyens votent deux fois, le premier tour réunissaient 11 candidats, seuls les deux favoris ont été retenus pour le second tour qui aura lieu le 7 mai.

Mais voilà, moment historique de la France et je dois dire triste aussi pour beaucoup avec le résultat, la France a rejeté les deux partis leaders, la droite et la gauche, pour choisir au premier tour le Front National avec Marine Le Pen, un parti d’extrême droite et Emmanuel Macron qui ne se revendique ni de droite ni de gauche.

Petite histoire : la droite et la gauche sont nées sous la Révolution Française. Pour faire très très court, la droite s’attache aux valeurs traditionnelles quant à la gauche s’ouvre aux changements, les deux bien évidemment partageant les mêmes valeurs de liberté, justice, égalité et tolérance.

Aujourd’hui, je regarde de l’autre bout du monde la France qui change et bien évidemment, je sais qu’il est de mon devoir de citoyen d’aller voter. La France est une démocratie, un régime politique pour le peuple et par le peuple qui de traduit spécifiquement en France par la Liberté, l’Egalité et la Fraternité. La première démocratie est née sous l’Antiquité, d’ailleurs le terme démocratie vient du grec, “demôs” - peuple et “kratos” - pouvoir donc le pouvoir du peuple.

Je me rappelle apprendre cela à l’école, évoluant ensuite dans un pays qui m’a donné la chance d’avoir une éducation qui m’a appris à penser, à raisonner, à m’exprimer librement, à respecter les différences et à être tolérant. Aujourd’hui à 38 ans, j’analyse de loin la France et je sais que le 7 mai, je me rappellerai de ces valeurs dont j’ai appris, une élection qui me rendra fière je l’espère et non honteuse, un vote qui unira les français et ne les divisera pas, un vote d’amour et de solidarité et non de haine.

Et surtout j’honorerai ce droit de vote qui a été donné à la femme en 1944 (en 1902 en Australie, oui oui 42 ans plus tard pour nous) car je sais que quelque part sur cette planète, une femme comme moi n’a pas la chance de voter et n’a pas la chance de pouvoir s’exprimer librement.

Alors oui dimanche je vote !

 

 

 

 

 

Instagram

Beauty Tip by Sabrina B.

Bon appétit with Gabriel Gaté

I had the pleasure of meeting Gabriel Gaté a few times and it's with pleasure that I share his recipes with you. 

BOUILLABAISSE FISH STEW

CHICKEN WITH CHAMPAGNE & MUSHROOM SAUCE

PROVENCAL VEGETABLE CAKE

SAVOIE SPONGE CAKE

 

 

Who is Caroline?

carolineprofile

This is the adventure of a Frenchwoman who has decided to expand her life after 10 years in the French event management industry. After a lot of travels, I decided to settle in Melbourne, the fashion city of excellence in Australia.

Featured in

Contact info

Phonesmall

Contact Caroline

Email: caroline@frenchictouch.com

Web: www.frenchictouch.com